«Elle guette, l'Ombre de la neige»


Elle guette, l'Ombre de la Neige
                  Son Œil,
Illégitimité inaltérable
Affleurement utopique

Elle guette, le Pli de l'Eau
                   Sa Pupille,
Reflet boréal
Drogues polaires

Elle guette, le Désir testamentaire
                   Sa Main,
Fjord ivre
Assomption minérale


Elle guette, la Langue naufragée
                   Son Nom,
Mouvante précision
Voyages à rebours


Elle guette, la Parole indéveloppée
                   Sa Bouche,
Mesure performative
Élégance de l'oubli

Elle guette, les Souffles de la Chute
                   Son Corps,
Bloc de hasard
Transparences comblées
                
                   Son Corps,
Trouble perlé
Imparfaite solitude


Elle guette, la Souplesse des Limites
                   Son Corps
Failles océaniques
Paysages d'outrages

                  Son Corps
Inversion du doute
Capture du vertige

À côté,
Le Chaos se dérobe.

À côté,
L'Évidence se dévore.


Elle dit
            Sa Voix,
Métamorphoses des égnimes
            Sa Voix,
Verbe arachnéen
            Sa Voix,
Extases des mémoires
           Sa Voix,
Paupière ouverte


À côté,
La Beauté se tait.
Elle voit,
L'Ultime Événement

À côté,
L'Éphémère hésite.
Elle veille
Tension tendre du Monde
Là,
Son Éternité se déplie.
Metz, 19 novembre 2008 - Dijon, 10 février 2009 -
Londres, 28 février 2009, 1er mars 2009 -
Paris, 24 mars 2009 - Paris, 9 avril 2009 - Paris, 15 avril 2009.

Marjorie Micucci
(© lost journey, chant VII, marjorie micucci, The contemporary erratum press, Paris-Ancône)


Commentaires

Articles les plus consultés