Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Une iliade anconitaine Les chœurs séparés

Elle est. Point d'autre nécessité. Elle se tient d'un récit qui est le sien. Elle se tient d'un récit qu'elle fit devenir sien. Ouvert. Fluide orgueilleux aussi que passif, peut-être plausible, au détour d'une limbe. Ventre généreux. Quotidien. Raccordé à des temps enroulés de soie, nourris de nuages hirsutes et de glaces de mars apeurées, de vents salés et de mers errantes, de vagues antiques délaissées à l'intrigue d’une écume. Habitable d’un lieu vagabond. Dispersé à la frontière des ombres et des vivants. Rien que provisoire et rien que furtif. Qu’importe d’ailleurs. Qu’importe qu’il puisse être solitaire — de ces anciennes solitudes, modestes, parfois bénéfiques — et qu’il puisse être commun — de ce commun meuble et parfois intempestif, sans but. Qu’importe qu’il puisse être une trace de nuit à l’orée, tapie vers l’inextricable attente. Qu’importe que l’on puisse sans défier ou s’en détourner ou l’ignorer ou s’y attacher, ou s’y reconnaître…

Derniers articles

Une iliade anconitaine, Le point heuristique.

La baleine noire par Marjorie Micucci & Mâkhi Xenakis

Une iliade anconitaine livre VII

Tombée de siècle. Quatrième époque

Tombée de siècle. Troisième époque

Tombée de siècle, seconde époque

Tombée de siècle, première époque